Fanm Kreyol

Le projet Fanm Kreyol a été créé le 8 août 2018.  Trois photographes, dix huit muses et un réalisateur ont été réunis pour ce projet littéraire, photographique et vidéographique. L’objectif  était de valoriser la femme antillaise Moderne dans une société marquée par quelques stigmates du Passé.  

Je l’avais écrit : « Les écrivains avaient été les premiers observateurs du changement sociétal. Nous assistions à une révolution féminine, que nous devions retranscrire sur des feuilles. Nos femmes antillaises accaparaient progressivement le Monde, alliant savoir et pouvoir. Elles occupaient des postes influents, elles partaient étudier, elles s’ouvraient aux autres cultures. Elles entreprenaient, laissaient leurs traces écrites, vivaient de leurs talents. Leur élévation n’était que trop récente, basculant de la femme traditionnelle à la femme indépendante. Il fallait reconnaître que l’histoire était en train de se renouveler.   »

De ce regard nouveau sur la femme, est né un court documentaire et deux court-métrages. Nous avons été soutenu notamment par quelques intervenants, tels que des Tanbouyé, des journalistes-radio,  et plus précisément Guadeloupe première. ( Lire ici le reportage : Fanm Kreyol, femme aux multiples visages )

Le documentaire Fanm Kreyol a été publiée le 19 Octobre 2018  et supprimée/censurée le 8 Janvier 2018, par Facebook. Nous étions déjà à plus de 18 000 vues et plus de 400 partages par les internautes.  (Je n’ai donc pas le choix de la republier sur cette plateforme WordPress. )

 

Durant cette période de collaborations et de partages, je me demandais chaque jour si l’aventure en valait la peine. Est-ce que cela me servirait pour mon ouvrage ? Est-ce que je finirais mes écrits ? Est-ce que mes mots suffiraient ?

J’ai rencontré des personnes motivantes, dévouées, atypiques. Quelques fois, utopiques. D’autres fois, réalistes. Et malheureusement, j’ai aussi croisé des personnes non fiables. Ce que j’en ai retenu, c’est que l’Amour a été au cœur de tout ce que nous avions entrepris. Nous avions aimé partager ces moments, ces réunions, ces regards, ces échanges. Nous avions construit quelque chose de fort, de grand. Et fiers, nous étions. Fière, je suis. 

img_7216

La journée du 8.08 avait débuté avec un meeting entre professionnels, muses, photographes.

C’était un premier contact, afin que tout le monde puisse mesurer l’ampleur du projet. Je voulais que mes muses soient conscientes du sens et de la direction que nous allions prendre. Etre une femme. Etre une femme antillaise. Etre une femme antillaise dans un milieu étranger. Dans un milieu familier. Etre une femme antillaise et vivre selon sa culture, son éducation. Etre une femme antillaise, et se libérer des codes, des préjugés. S’émanciper. Se distancer de l’image figée. 

Et par cette connexion, je fondais déjà un empire. Un empire de Femmes fortes et confiantes. 

 

img_7147img_7190

img_4497

Mes collaborateurs avaient totalement compris ce que je souhaitais exprimer. Et même quand les mots me manquaient. 

Lucas Sousseing a été l’une de mes meilleures rencontres. C’est un jeune réalisateur passionné, sérieux, artiste dans l’âme.

J’ai également travaillé avec Meddy, Marvin et Ludovic. Ces trois photographes ont donné le meilleur. Ils ont donné tout ce que j’espérais.  A la découverte des clichés, un mixte d’émotions m’avait envahi. J’ai tellement hâte que ces clichés apparaissent dans le prochain ouvrage Fanm Kreyol.

img_7155

img_7200

img_4862

 

Je remercie l’équipe des photographes pour leur patience et leur implication. Et je remercie tous ceux qui ont participé de loin ou de près à ce projet, en nous aidant et en nous accordant leur confiance.

Finalement, l’aventure ne s’est pas arrêtée. Nous avons des choses à transmettre au Monde, à la société, et aux autres femmes qui n’osent pas. Nous avons tant à dire et à faire.

Le 8 Août 2019, à l’occasion des 1 an de l’évènement Fanm Kreyol, une rencontre sera organisée, en l’honneur de la Femme antillaise, caribéenne.  N’hésitez pas à me contacter par mail : naimetessa@gmail.com !

Je vous embrasse, et je vous remercie.

 

Tessa Naime.

Un commentaire sur “Fanm Kreyol

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,

    Je suis Coraline Kandassamy,
    je suis une étudiante Guadeloupéenne. Je fais mes études de doctorat à l’université de Minnesota, aux Etats-Unis. Mon sujet de thèse tourne autour de la société Guadeloupéenne à travers sa musique. Mon travail a été retenu pour la Conférence de la Caraibe qui se tiendra en Colombie en Juin 2019.
    Mon papier de conférence porte sur la chanson ‘Neg la’, de Jocelyne Labylle. Par cette chanson, je souhaite développer differentes facettes de l’identité Guadeloupéenne parmi les thèmes principaux: l’usage du créole, le gwo-ka, la ré-appropriation du terme ‘neg’ et des stéréotypes qui l’accompagnent.
    Je te contace car Francois Joseph Ousselin m’a conseillé de te contacter car tu as des connaissances sur la société Guadeloupéenne.
    Là ou j’ai besoin de ton expertise, c’est afin de me conseiller sur les bons livres, de manière a engager le sujet correctement et avec respect.
    Je voulais engager correctement l’étude de la musique à travers les paroles, mais aussi les intonations, et aussi en complétant tout cela avec les ouvrages théoriques sur la société Guadeloupéenne.
    Malheureusemnt, mon téléphone ne passe pas en Guadeloupe mais si tu as Facebook, Skype ou tout autre forme de réseaux sociaux, cela devrait etre facile de se contacter.

    Merci de ton aide.
    Cordialement
    Coraline Kandassamy

    J'aime

Répondre à doescoralineknow Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :