Le pacte (1)

Prologue

Il fait chaud. Extrêmement chaud. Une goutte parcoure mon cou, puis mon dos. Je la sens glisser jusqu’au niveau du bassin. Les jambes repliées, le front posé contre mes genoux.. j’attends. J’attends que tout s’arrête. A quelques centimètres de moi, seulement, un corps… étalé dans une mare de sang. Je relève la tête, j’observe encore cet individu. Il est roux. Cette couleur rousse éveille ma curiosité, je l’imagine encore plus vive. Je me rapproche de lui tout doucement, à quatre pattes, pour toucher ces cheveux. Il est si beau, le teint parfait. De grands yeux, encore ouverts qui témoignent de sa stupéfaction. Mon admiration pour cet homme est inexplicable. « Pardonnes moi. Pardonnes moi… » je répète, en trempant ma main dans du sang. Je passe alors mes doigts dans ces cheveux. Sublime. Je répète ce geste à maintes reprises. C’est de l’art. Tuer est un art. Mais il me regarde, et je me sens coupable. «  Arrêtes » . Le regard vide, il est sûrement déjà mort. Peut-être que je devrais lui arracher les yeux…

*

Il y a un an, j’ai échangé une vie contre une autre. Il y a un an j’ai conclu un pacte avec Lui. Le Diable. Alors voilà  je n’étais pas supposée vivre.. Un homme m’a violé, battu à mort puis jeté dans le lac de … En fait, je ne m’en souviens plus. Ce n’est pas mon histoire, c’est une histoire qu’il m’a raconté.

Un souffle. Un silence..Des craquements. Comme des craquements d’os. Je respire lentement, de peur d’être entendue. L’obscurité me terrifie, la douleur me paralyse les membres. Mon cœur bat un peu plus vite à chaque seconde, il s’accorde avec mes pas…Je ne sais pas où je vais, je n’arrive pas à distinguer les formes, les murs, le sol… Je pose ma main sur un objet dur. On dirait le bout d’une table. J’entends un bruit,soudain je m’arrête. Peut-être que je ne vais pas vers la bonne direction. Je m’apprête à retourner sur mes pas quand quelque chose m’agrippe violemment le bras, puis rapidement le cou.. Il serre de toutes ses forces. «  Je t’ai créé petite salope, c’est à moi de te tuer » dit-il, d’une voix inhumaine. Il chuchote une phrase, plusieurs fois…ou alors plusieurs phrases une seule fois. Je ne parviens même pas à crier, ma bouche n’émet aucun son. Je lutte, mes doigts essayant de trouver ses yeux et je comprends qu’il n’en a pas quand ceux-ci se heurtent à une matière visqueuse et brûlante… Et ces putains des mots que je ne comprends pas. Une larme s’échappe de mon œil, je crois que c’est la fin… Mais soudain, il se met à hurler et se tord de douleur. Encore plus fort. Puis, black-out.

Avenue Northstreet, 6ixième rue.. Je me retrouve vers la sortie de tram E. Comment suis-je arrivée ici ? Je regarde autour de moi, j’essaie de me repérer à la recherche de quelque chose de familier. Un passant me bouscule légèrement « Regardes où tu marches, bon sang ! » . J’ai cette impression d’avoir déjà vécu cette scène. Et mes pensées s’entremêlent, se construisent, s’évanouissent pour laisser place au doute. Je ne suis peut-être jamais venu ici. C’est sûrement l’angoisse qui me taquine un peu. Il faut que je rentre chez moi…Et s’il m’attendait chez moi ? Je n’ai nulle par où me rendre…

Tessa NAIME.

6 Comments

Add yours →

  1. Franchement 👌 je suis fan ..

    J'aime

  2. J’attend la suite avec impatience.. ❤

    J'aime

  3. J’adore 👌 tu as un réel talent ❤

    J'aime

  4. Voilà un texte qui donne le frisson, l’ambiance est vraiment assez captivante et intrigante. J’ai aussi bien envie de lire la suite !
    Juste quelques petits détails qui pourraient être à corriger : « Une goutte parcoure mon cou, puis mon dos. » prend un T, et il y a quelques oublis d’accords et des impératifs qui ne devraient pas se terminer par un S… Désolée, déformation professionnelle de petite correctrice 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :